Nos domaines, Nos produits

Le nouveau millésime est récolté !

Le nouveau millésime est récolté !

Les vendanges de rouges viennent de s’achever dans nos propriétés bordelaises et cette année, plus que jamais, les conditions climatiques n’ont laissé aucun répit à nos vignerons. Mais grâce à leur expérience et à leur maîtrise des terroirs, les raisins récoltés sont magnifiques annonçant un millésime prometteur !

Les vendanges pour nos vins rouges se sont échelonnées entre fin septembre et début octobre, décidées au jour le jour pour récolter chaque parcelle à sa pleine maturité. L’année 2021 a été marquée par des gelées printanières fortes bien que maitrisées, mais aussi une pluviométrie intense en mai et juin renforçant la pression des maladies de la vigne comme le mildiou.

 

Malgré ces conditions capricieuses, nous attendons des vins gourmands, friands, croquants et d’une grande buvabilité. Une intuition confirmée par Philippe Dulong, président du syndicat des œnologues de France pour la région sud-ouest : « Pourtant, cette météo anormale, grâce à un réchauffement en dernière partie de saison, pourrait in fine apporter un millésime de grande qualité pour les Bordeaux ».

En attendant de pouvoir déguster ces millésimes, prenez le temps de découvrir ou de redécouvrir les millésimes prêts à déguster de nos propriétés bordelaises :

Le nez très expressif du Château Malmaison 2015 s’ouvre sur une dominante de fruits frais marquée par des notes de groseille, prune, cerise et sur des arômes floraux, notamment la violette. En bouche, l’attaque est ronde, les tanins fins, polis, veloutés, il sera parfait en accompagnement d’une belle côte de bœuf. La durée de garde est de 5 à 7 ans pendant laquelle il développe ses arômes tertiaires et son bouquet.

Château de Malengin Eve 2018 a une couleur intense, profonde, un nez charmeur avec des fruits bien mûrs, groseille, cerise, complexifié par des notes de réglisse et d’épices, et de légers arômes de torréfaction apportés par le bois. En bouche, l’attaque est ronde, ample, les tannins fondus, la finale longue. Le potentiel de garde est de 10 ans.

Enveloppé d’une belle robe pourpre assortie d’un liseré violine, la dégustation de Château Clarke 2016 s’engage par une attaque affirmée qui laisse place progressivement à l’expression délicate de petits fruits rouges pour s’épanouir sur une longue finale savoureuse et sucreuse.

Notre sélection